A l'heure européenne

Entendu devant les grilles de l’Assemblée Nationale, vendredi 29 mai.

Philippe de Villiers, tête de liste Libertas dans l’ouest, affichait une mine radieuse vendredi matin, lors de la célébration du 4ème anniversaire du non au référendum de 2005. Au point qu’une journaliste à l’esprit chafouin se hasarde à lui lancer : “Vous êtes bien bronzé M. De Villiers, vous êtes parti en vacances ?”

Jouant la carte de la décontraction, le candidat riposte : “Non, je n’étais pas en vacances mais dans mes vignes en Vendée où on a un taux d’ensoleillement plus élevé qu’ailleurs.”

Des ricanements amusés émanent de la grappe de journalistes qui l’encercle.

Et le candidat de poursuivre : “Oui, parce que vous savez moi les argumentaires, je ne les apprends pas dans les livres, mais dehors, quand je travaille dans ma vigne.” Philippe de Villiers claironne alors son nouveau slogan : “Bronzer, c’est gagner !”

On aurait pourtant juré que ce teint halé était le fait de l’épaisse couche de maquillage qui lui recouvrait le visage…dans la perspective de sa rencontre avec les journalistes télé.

Author :
Print