A l'heure européenne

Entendu à la Bellevilloise jeudi 21 mai, lors d’un débat sur l’Europe politique.

Europe-EcologieOn savait Cohn-Bendit beau parleur, homme de bagout amadouant ses adversaires par ses épanchements lyriques et les journalistes par son tutoiement enjoué. Mais savait-on qu’il s’était construit un capital capillaire que Moscovici lui envie ? Rien n’est moins sûr.

Moscovici a tout avoué. Feignant de toucher la chevelure hirsute qu’il n’a pas, l’ancien député européen socialiste s’est exclamé :

– C’est fou cette tendance que l’on a à vouloir percevoir la chevelure comme étant le prolongement de la pensée. Les grands rêveurs auraient donc nécessairement beaucoup de cheveux. Vous bénéficiez de cette croyance, M.Cohn-Bendit. Moi, je n’ai pas cette chance, mais j’ai le droit de rêver et je le fais.

Cohn-Bendit a coupé court à ses rêveries en prédisant que “le PSE ne serait pas le parti majoritaire au Parlement européen.” Finalement, Moscovici a sans doute eu raison de ne pas se présenter de nouveau aux européennes, il aurait eu de quoi se faire des cheveux blancs…

Crédits photo : Xavier Cantat

Author :
Print