A l'heure européenne

Le thème de la sécurité a fait un joli come-back lors d’une conférence de presse le jeudi 23 janvier. Lors de ce happening, le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand a été interrogé sur sa stratégie de campagne.

Bertrand commença par dérouler son Europe qui protège sans toutefois faire de références aux préservatifs qui vont être largement distribués par les Jeune Pop lors de la campagne et qui portent la mention…l’Europe qui protège.

Tout semblait bien se passer jusqu’à ce que Xavier Bertrand balance une terrible nouvelle. L’heure était grave : Xavier Bertrand annonça que « des jeunes cagoulés » ont voulu « empêcher la démocratie » en “caillassant” la caravane des jeunes Pop (dont on trouvera sur le site du Post les vrais-faux projets refusés) à Lyon. Stupeur dans la salle.

Il semblerait en fait que les hordes anti-démocratiques se soient contentées d’envoyer des œufs sur le camping-car boétique. Visiblement de mauvais poil, Bertrand a conclu sa prestation du jour en s’insurgeant contre « l’injustice et la violence » dont font preuves les journalistes à l’égard de Rachida Dati. Et Bertrand de s’écrier : « On lui a reproché d’être arrivée en retard. » Avant de demander, faux modeste, « Pourquoi ne me reproche-t-on pas d’être parti en avance ? »

C’est noté Xavier, vous êtes arrivé avec 20 minutes de retard

Author :
Print