A l'heure européenne

Le 25 mars, au cours d’un débat au Parlement européen sur l’avenir de l’industrie automobile, le numéro 2 du Front National Bruno Gollnish a proposé que “l’on débaptise le bâtiment Winston Churchill, puisque dans ses mémoires consacrés à l’histoire de la Deuxième Guerre Mondiale, en douze volumes, Winston Churchill n’a pas écrit une ligne sur l’histoire des chambres à gaz”.
Cette déclaration passée totalement inaperçue, est intervenue à a fin d’une session plénière au cours de laquelle la majorité des parlementaires ont soutenu un changement de règlement interne de l’hémicycle, afin d’éviter que Jean-Marie Le Pen ne préside l’assemblée constitutive du prochain Parlement européen (EurActiv.fr, 25/03/2009).
Author :
Print